Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Coronavirus: Uber demande au Congrès américain de protéger ses chauffeurs

Uber a expressément demandé à la Maison-Blanche et au Congrès d'aider financièrement les chauffeurs et les livreurs pendant cette période difficile liée à la pandémie de coronavirus.

L'entreprise souhaite que ses employés puissent avoir des avantages financiers tout en gardant leur statut de travailleur indépendant.

Cette demande survient alors que les courses et les livraisons sont en chute libre à cause de la pandémie. En guise d'exemple, le carnet de commandes de la compagnie dans la ville de Seattle, ville fortement impactée par le virus, a baissé de 60 à 70%.

Uber doit également faire face à ce même problème dans des villes telles que San Francisco, Los Angeles ou encore New York.

Dans une lettre adressée au président des Etats-Unis, Donald Trump, le PDG d'Uber, Dara Khosrowshahi, a déclaré : « Mon but, en écrivant cette lettre, n'est pas de demander un renflouement pour Uber, mais plutôt demander que l'on soutienne les travailleurs indépendants. Je souhaite, après avoir surmonté cette épreuve, qu'ils puissent toucher des compensations ».

Il a ajouté : « Les défis économiques qui nous attendent aux Etats-Unis impliquent que nos travailleurs auront besoin, d'une manière ou d'une autre, de percevoir une somme d'argent supplémentaire. J'ai hâte de travailler avec vous afin d'établir une nouvelle norme rendant le travail plus flexible. Chaque personne qui décide d'opter pour la flexibilité, je l'espère, pourra en bénéficier ».

Le PDG a également expliqué que l'entreprise travaille déjà avec les législateurs et les gouverneurs de plusieurs états afin de mettre sur pied une loi similaire, visant à accorder plus de protections et d'avantages aux travailleurs indépendants.

Contenu sponsorisé