Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Pokémon Épée et Bouclier: les créateurs ont voulu un univers plus grand

Les créateurs ont souhaité un monde élargi pour Pokémon Épée et Bouclier.

Le producteur du jeu, Junichi Masuda, a révélé que les créateurs se sont concentrés sur la « variété des environnements » plutôt que de travailler sur une « chronologie cohérente ».

Junichi Masuda a déclaré: « Cela devient vite compliqué si on se concentre trop sur la chronologie. Par exemple, il se pourrait qu'un professeur apparaisse dans le jeu, et si on appliquait vraiment une chronologie cohérente, cela n'aurait plus aucun sens. Du coup, on essaye de ne pas suivre scrupuleusement une chronologie. Un indice serait de dire que si un personnage apparaît aux côtés du professeur Chen, et bien cela voudrait dire qu'ils vivent à la même époque. Au lieu d'avoir une série dans laquelle la narration avancerait au rythme du jeu, l'approche que l'on a choisie c'est d'agrandir le monde et de découvrir les régions afin de les rendre plus riches. C'est plus une question de monde que de chronologie ».

Le directeur Shigeru Omori pense qu'il y a beaucoup de contenu à découvrir pour les joueurs mais Junichi Masuda n'aime pas le fait que les gens semblent « se dépêcher » pour tout découvrir au plus vite et il souhaiterait que les gens « prennent leur temps » pour « passer d'une aventure à une autre » afin de mieux les vivre.

Shigeru Omori a declaré : « C'est dur d'entrer dans les détails, mais en termes de volume et de contenu dans l'aventure principale, c'est comparable à d'autres génération Pokémon avec lesquelles vous avez deja pu jouer. Je pense qu'il y a beaucoup d'activités, comme compléter le Pokédex ou bien visiter la Zone Sauvage, qui invitent les joueurs à reprendre une partie afin d'approfondir le jeu».

Shigeru Omori a declaré à Game Informer : « Je pense que de nos jours beaucoup de joueurs ne prennent pas le temps d'apprécier le jeu entièrement et ce qui importe c'est d'arriver à la fin au plus vite. Or, on a mis trois ans à faire le jeu ! Nous espérons vraiment que les joueurs prendront leur temps, mais cela n'engage que moi ».

Contenu sponsorisé