Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Amazon licencie l'employé qui a organisé une manifestation à Staten Island

Amazon a licencié l'instigateur de la manifestation de l'entrepôt de Staten Island, qui s'est déroulée lundi (30.03.20), lors de laquelle de nombreux employés étaient réunis afin de faire entendre leur colère au sujet de la gestion de la pandémie de coronavirus au sein de la compagnie.

La firme américaine a déclaré que 15 des 5000 employés, que compte l'entrepôt de Staten Island, avaient pris part à cette manifestation. On rapporte également que Christian Smalls, qui a initié le mouvement, aurait été licencié le jour même pour avoir enfreint « plusieurs règles de sécurité », notamment celle qui lui demandait de rester chez lui pendant deux semaines car ce dernier était entré en contact avec une personne infectée par le virus.

Cependant, Christian Smalls est tout de même venu à l'entrepôt lundi et a déclaré dans un email : « Amazon préfère virer cinq travailleurs plutôt que de constater l'échec de la gestion de la situation. Je suis scandalisé et déçu mais je ne suis pas choqué. Comme d'habitude, Amazon préfère cacher les problèmes au lieu de faire en sorte que les employés et les communautés puissent travailler dans des conditions saines ».

Amazon, de son côté, a toujours répété qu'il ferait de son mieux afin de protéger les employés. La compagnie a, par exemple, demandé aux travailleurs de laisser plus d'espace entre eux et les nettoyages des entrepôts sont plus fréquents.

La compagnie dirigée par Jeff Bezos a déclaré lundi que « la majorité des employés continue de venir travailler mais aussi de livrer les clients quotidiennement ».

Un employé d'Amazon a révélé au site Internet CNET qu'ils n'avaient pas assez de temps pour se laver les mains si quelqu'un éternue ou tousse.

Contenu sponsorisé