Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Un organisme de surveillance britannique critique la cybersécurité d'Huawei

Un organisme de surveillance du gouvernement britannique a fait part de ses préoccupations concernant les vulnérabilités de Huawei en matière de cybersécurité.

Dans un rapport du Conseil de surveillance du Centre d'évaluation de la Cybersécurité d'Huawei (HCSEC) - mis en place par le Centre de cybersécurité national du Royaume-Uni - il est indiqué que bien qu'il n'existe aucune preuve directe d'espionnage soutenu par l'État, la 'compétence d'ingénierie de base et l'hygiène de la cybersécurité de l'entreprise' ont été critiquées.

Le rapport indique : "HCSEC a continué à détecter de graves vulnérabilités dans les produits Huawei examinés.

"Plusieurs centaines de vulnérabilités et de problèmes ont été signalés aux opérateurs britanniques en 2018, dans le but d'avertir les personnes en charge des risques et des réparations.

"Certaines vulnérabilités identifiées dans les versions précédentes des produits continuent d'exister."

Il est également noté qu'un potentiel attaquant "connaissant ces vulnérabilités et disposant d'un accès suffisant pour les exploiter", pourrait impacter le fonctionnement du réseau, voire "accéder au trafic utilisateur ou à la reconfiguration des éléments du réseau".

Cela dit, le rapport précise également que "l'exploitation des vulnérabilités" est devenu plus difficile en raison de la gestion de la sécurité des opérateurs britanniques.

Selon le Financial Times - qui a détaillé le nouveau rapport - une décision finale sur l'utilisation des équipements Huawei avec le réseau 5G devrait être prise dans les prochaines semaines.

Le rapport ajoute : "Le comité de surveillance fournit une garantie limitée quant à la possibilité de gérer les risques de sécurité à long terme pour les équipements Huawei, actuellement déployés au Royaume-Uni ".

Contenu sponsorisé