Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Facebook interdit la vente des droits d'administration pour les groupes communautaires

Facebook a interdit la vente des droits d'administration pour les groupes communautaires.

Le célèbre réseau social a pris cette décision suite à un reportage de BBC News, qui a découvert que plusieurs propriétaires de groupe ont été approchés pour vendre leurs pages.

Répondant à cette révélation, Facebook a expliqué que le problème était lié à la partie spam de ses Standards de la communauté.

"Nous ne permettons pas aux gens de vendre des droits d'administration sur Facebook, ce qui inclut la vente du rôle d'administrateur et de l'espace sur une page ou un groupe pour afficher une publicité tierce," a déclaré un représentant de la compagnie. "Nous avons désactivé le compte qui nous a été signalé par la BBC en novembre et demandons à notre communauté de reporter des cas comme celui-ci afin que nous puissions enquêter et passer rapidement à l'action."

Normalement, les groupes communautaires sont mis en place par des membres Facebook dans une zone locale et sont utilisés pour discuter de problèmes locaux et pour publier des détails sur des événements à venir.

Par ailleurs, plus tôt cette année, l'ancien vice-premier ministre britannique Nick Clegg a été averti qu'il risquait sa réputation durement gagnée à moins qu'il transforme Facebook en une "voix puissante pour le libéralisme".

La décision de Facebook de nommer l'ancien leader des Libéraux-démocrates comme directeur de la communication et des affaires mondiales a attiré beaucoup d'attention, mais Paddy Ashdown, également ancien leader du parti politique britannique, a averti Nick Clegg.

"La réputation de mon bon ami Nick Clegg, connu pour être une voix puissante du libéralisme et de la démocratie, va maintenant dépendre de sa capacité à persuader Facebook à être un militant mondial pour ces mêmes valeurs," a t-il tweeté.

Contenu sponsorisé