Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Les sociétés de technologie forcées d'aider la police en Australie

L'Australie a adopté une nouvelle loi pour forcer les sociétés de technologie à aider la police à accéder aux données cryptées des suspects.

Angus Taylor, le ministre australien de la cybersécurité, est resté vague sur les changements que cela va apporter, et a refusé de confirmer ou de nier si les codes de surveillance seront introduits dans les appareils.

"Cela inclut toutes les techniques qui sont pertinentes, et c'est comme ça que le système actuel fonctionne," a t-il déclaré sur ABC News. "Ce n'est pas approprié d'avoir un monde où nous pouvons faire cela pour les données analogiques, la communication analogique, mais pas dans le monde numérique."

Cependant, Angus Taylor a assuré que la loi ne forcerait pas les compagnies à avoir une porte dérobée intégrée pour contourner le cryptage.

"Il y a eu plusieurs idées depuis des décennies pour créer une sorte de clé que la police peut utiliser pour accéder aux données n'importe quand. Ce n'est pas ce que nous proposons ici."

Le projet de loi sera présenté dans les prochaines semaines et sera suivi par une période de consultation publique.

Ensuite, la loi sera mise en place pour les compagnies de télécommunication australienne, comme Telstra et Optus, et d'autres sociétés internationales, comme Facebook, Apple et Google.

Les firmes devront obtempérer ou feront face à d'importantes amendes.

Contenu sponsorisé