Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Le co-fondateur de WhatsApp incite les gens à supprimer Facebook

Le co-fondateur de WhatsApp incite les utilisateurs de Facebook à supprimer leur compte.

Brian Acton a rejoint des milliers de personnes ce mardi en tweetant avec le hashtag "#DeleteFacebook", alors qu'il y a une investigation sur la violation des données sur Facebook.

"Il est temps. #deletefacebook (sic)," a t-il écrit.

Acton a quitté WhatsApp et Facebook en 2017, après avoir vendu l'application à Mark Zuckerberg pour 19 milliards de dollars en 2014. Il travaille maintenant à Signal, un concurrent qui place la confidentialité en priorité.

Ce tweet arrive après que Privacy International ait averti les utilisateurs d'internet que leurs craintes sur la violation de la vie privée ne doivent pas concerner uniquement Facebook.

Le réseau social a récemment été sous le feu des critiques après qu'il ait été révélé que les données de millions d'utilisateurs de Facebook ont été récoltées, mais l'ONG a assuré que cela était juste "la partie émergée de l'iceberg".

"La priorité actuelle est de protéger vos données, pour qu'elles ne soient pas exploitées par des tierces parties, mais vos données son exploitées tout le temps," a déclaré un porte-parole sur BBC.

"Plein d'applications sur votre téléphone ont la permission d'accéder à vos données de localisation, à tout votre répertoire et ainsi de suite. C'est juste la partie émergée de l'iceberg."

Facebook a récemment fait face aux critiques de politiciens très en vue, comme la Première ministre britannique Theresa May, qui a admis être inquiète par la situation.

Par ailleurs, le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, fait face à une pression grandissante afin qu'il se confie sur le comportement récent du réseau social.

Facebook a été accusé de ne pas avoir informé ses utilisateurs que leur profil de données a pu être obtenu et conservé par Cambridge Analytica.

Adam Schiff, démocrate le plus haut placé dans l'House Intelligence Committee aux Etats-Unis, pense que Zuckerberg devrait être forcé de répondre aux questions sur ce problème.

"Je pense que ce serait bénéfique qu'il témoigne devant les comités de contrôle appropriés," a t-il déclaré. "Et pas seulement Mark mais les autres PDG des grandes entreprises qui opèrent dans ce domaine."

Contenu sponsorisé