Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Donald Trump bloque le rachat de Qualcomm par Broadcom

Donald Trump a bloqué le rachat programmé de Qualcomm par Broadcom.

Le président des Etats-Unis a annoncé avoir pris cette décision car il considérait que cela pourrait potentiellement compromettre la sécurité nationale, suggérant que l'accord de 140 milliards de dollars (113 milliards d'euros) permettrait à la Chine de prendre l'avantage dans la course à la 5G mobile.

Malgré cela, Mario Morales, vice-président des technologies habilitantes et des recherches semi-conducteurs à IDC, a soutenu que la décision de bloquer cette fusion était plus motivée par la compétitivité que par des problèmes de sécurité.

"Etant donné le climat politique actuel aux Etats-Unis et dans d'autres régions dans le monde, tout le monde a une vision plus conservatrice sur les fusions et les acquisitions pour protéger leur propre domaine," a t-il expliqué.

Mario Morales pense que Donald Trump était déterminé à ne pas perdre du terrain dans la course à la 5G.

"Nous sommes tous au début d'une course avec comme objectif la 5G que tout le monde veut," a t-il déclaré sur la BBC. "La technologie des semi-conducteurs et les compagnies comme Qualcomm seront une arme redoutable dans cette course et les Etats-Unis, comme d'autres nations et régions, veulent être les premiers."

En réponse à la décision de bloquer le rachat, Broadcomm a fait part de son désaccord avec le choix du président.

Dans un communiqué, la firme a expliqué qu'elle n'était "vraiment pas d'accord sur le fait que son acquisition proposée de Qualcomm soulevait des problèmes de sécurité nationale".

Contenu sponsorisé