Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Le président de Nintendo se confie sur les dangers de l'intelligence artificelle : "Nous reconnaissons qu'elle pose des problèmes..."

Le président de Nintendo se confie sur les dangers de l'intelligence artificelle : "Nous reconnaissons qu'elle pose des problèmes..."

Le président de Nintendo, Shuntaro Furukawa, a insisté sur le fait que l'I.A. "peut être plus créative", tout en admettant que la technologie a des "problèmes d'I.P.".

À l'instar d'autres sociétés de jeux, l'entreprise japonaise intègre depuis longtemps l'apprentissage automatique par le biais des mouvements des personnages, comme dans la série "Super Mario".

S'adressant aux investisseurs lors d'une récente séance de questions-réponses, Shuntaro Furukawa a déclaré : "Dans l'industrie du jeu, la technologie de type IA est utilisée depuis longtemps pour contrôler les mouvements des ennemis de nos personnages, de sorte que le développement de jeux et la technologie IA ont toujours été étroitement liés."

Toutefois, le président de Nintendo a également souligné que cette technologie pouvait également porter atteinte à leurs droits d'auteur et à leurs droits de propriété intellectuelle, et qu'ils n'adopteraient donc pas complètement l'apprentissage automatique comme l'ont fait leurs rivaux.

Il poursuit : "L'IA générative, qui a été un sujet brûlant ces dernières années, peut être plus créative, mais nous reconnaissons également qu'elle pose des problèmes en matière de droits de propriété intellectuelle. Notre entreprise possède des décennies de savoir-faire dans la création d'expériences de jeu optimales pour nos clients. Bien que nous soyons flexibles pour répondre aux développements technologiques, nous espérons continuer à offrir une valeur qui nous est propre et qui ne dépend pas que de la technologie."

Contenu sponsorisé

Articles liés