Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Uber supprime 3 000 postes et ferme des bureaux dans le monde

Uber a licencié 3 000 personnes après avoir déjà supprimé des milliers d'emplois à cause de la pandémie de coronavirus, la firme ayant également fermé plusieurs de ses bureaux dans le monde.

A ce jour, la compagnie américaine a réduit ses effectifs de 25%, Uber devenant ainsi une des premières entreprises de la Silicon Valley à supprimer autant d'emplois en cette période de crise sanitaire.

Le Wall Street Journal rapporte que ces licenciements ont pour objectif de réduire les dépenses alors que la firme n'enregistre quasiment plus de recettes. Le PDG, Dara Khosrowshahi, a révélé lundi que le nombre de courses avait diminué de 80%.

Dans un e-mail, Khosrowshahi a déclaré à ses employés : « Le Covid-19 est un coup de poing dans le ventre et son imprévisibilité nous apprend une leçon. Nous devons faire actuellement des choix extrêmement difficiles afin de pouvoir entrevoir un avenir meilleur ».

Depuis le début de la propagation du virus, l'économie a été sévèrement touchée et de nombreuses entreprises ont dû faire des choix afin de sauver leur business. Le secteur du tourisme a coulé puisque que l'interdiction de voyager est toujours en place et Airbnb a dû licencier un quart de ses effectifs.

Uber a également fermé plusieurs de ses bureaux dans le monde, notamment le Pier 70 à San Francisco, dans lequel la compagnie travaillait sur des voitures pouvant se conduire toutes seules ou encore des véhicules volants.

Contenu sponsorisé