Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Uber perd sa licence à Londres

Nouveau coup dur pour Uber.

L'organisme public local responsable des transports en commun de la ville de Londres et du Grand Londres, au Royaume-Uni, Transport for London (Tfl) a déclaré qu'ils ont décidé de retirer la licence d'exploitation de l'application de services de transports car ils ont été informés de "plusieurs défaillances" au sein de l'entreprise, qui mettent en danger la sécurité des passagers, et a conclu que cela signifie que l'entreprise n'est "pas en règle pour le moment".

Uber a eu 21 jours pour faire appel de cette décision, et est autorisé à continuer ses activités jusqu'à ce que le processus soit terminé.

Helen Chapman, directrice des licences, de la réglementation et de la tarification chez Tfl, a déclaré: ''En tant qu'organisme de réglementation des services privés de location à Londres, nous sommes tenus de prendre aujourd'hui une décision à savoir si Uber est apte à détenir une licence. La sécurité est notre priorité absolue.

''Nous reconnaissons qu'Uber a apporté des améliorations, mais il est inacceptable qu'Uber ait permis à des passagers d'entrer dans des mini cabines avec des conducteurs potentiellement sans permis et sans assurance.

''Il est clairement préoccupant que ces questions aient été soulevées, mais il est également préoccupant que nous ne puissions pas être certains que des questions semblables ne se poseront pas à l'avenir.

Uber a salué la décision comme étant "incroyable et erronée" et a juré de faire appel.

Jamie Heywood, directeur général régional du cabinet pour l'Europe du Nord et de l'Est, a déclaré : "La décision de TFL de ne pas renouveler la licence d'Uber à Londres est incroyable et erronée, et nous allons faire appel.

"Au nom des 3,5 millions de pilotes et des 45 000 de conducteurs en règle, qui dépendent d'Uber à Londres, nous allons continuer à travailler normalement et nous ferons tout notre possible pour travailler avec Tfl pour résoudre cette situation".

Contenu sponsorisé