Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Mark Zuckerberg: la réalité virtuelle et la réalité augmentée vont de pair

Mark Zuckerberg estime que la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont deux technologies tout a fait compatibles et qu'elles existeront sous différents formats.

Le fondateur de Facebook s'est exprimé sur l'avenir de la réalité virtuelle après avoir acheté la société Oculus [spécialisée dans la réalité virtuelle] pour 2 milliards de dollars en 2014, et il a insisté sur le fait qu'il n'y a aucune garantie que la réalité augmentée interviendra comme un remplacement à mesure que la technologie progresse.

Il a déclaré au site web CNET: ''Je ne pense pas que ce soit un sujet dont on devra débattre en 2020. Et j'espère que ce n'est pas une question qui aura besoin d'être soulevée en 2030... [Mais] si vous pensez à la façon dont nous utilisons les écrans, les téléphones les appareils que nous transportons le plus souvent avec nous, tandis qu'on passe la moitié de notre temps en face des téléviseurs. Je pense que la réalité virtuelle c'est la télévision et que la réalité augmentée c'est le téléphone".

Le chef d'entreprise de 35 ans a également laissé entendre que la société Facebook pourrait être à l'origine d'un monde où les gens pourront travailler, jouer et communiquer à l'intérieur de mondes virtuels.

Il a déclaré - non sans envoyer une pique à des concurrents tels que Apple, Google et Microsoft, que Facebook ne se précipitera pas pour mettre au point une nouvelle technologie, car l'entreprise souhaite se concentrer sur ses ambitions à long terme pour mettre sur pied un modèle fiable sur lequel elle pourra construire.

Il a déclaré: "Le résultat sera probablement différent si nous mettons la main à la pâte par rapport aux autres entreprises qui pourraient travailler sur une telle technologie, et qui je pense sont plus enclins à opposer un modèle qui se limite à dire [aux utilisateurs] ''voici votre application, voici votre contenu, qui sera disponible en magasin.

"Nous voulons aider à façonner la prochaine plate-forme informatique pour être plus axé sur l'interaction avec les gens plutôt que sur des applications ou des tâches".

Contenu sponsorisé