Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

L'application de sécurité de Facebook 'a été utilisée pour de l'espionnage'

Selon la Chambre des communes, une application de sécurité Facebook a été utilisée pour espionner les compétiteurs.

La fameuse entreprise technologique a été accusée d'utiliser l'application de son réseau privé virtuel Onavo pour récolter des informations sur ses concurrents, des députés ayant accusé Facebook d'avoir "intentionnellement et consciemment violé des lois de confidentialité des données et d'anticoncurrence".

Dans leur rapport, les députés en question ont déclaré que Facebook pouvait "récolter les informations d'utilisation des utilisateurs de l'application pour estimer non seulement combien de consommateurs ont téléchargé l'application, mais aussi combien de fois ils l'ont utilisé".

Le rapport a ajouté: "Ces informations les aident à comprendre quelles compagnies ont du succès et leur donnent ainsi des données inestimables sur leurs concurrents potentiels. Il peuvent ensuite acquérir ces compagnies, ou arrêter celles qu'ils considèrent comme une menace."

Récemment, Facebook a nié espionner ses clients à travers un système qui récolterait des données très personnelles de la part de volontaires payés.

Une recherche conduite par TechCrunch a découvert que les volontaires de ce programme avaient été payés environ 20 dollars à condition de mettre le contenu de leurs téléphones à disposition.

Cependant, Facebook a nié l'accusation d'espionnage, disant que la situation avait été jugée de façon injuste et mensongère.

Un porte-parole de la compagnie a expliqué: "Ils ignorent les éléments clés de ce programme d'études de marché. Contrairement à ce qui s'est dit, il n'y avait rien de 'secret' dans ce programme; après tout ça s'appelait Facebook Research App. Ça n'était pas de l' 'espionnage' car tout ceux qui se sont inscrits à l'évènement sont passés pas un système formel d'intégration qui leur demandait leur permission, et ils ont été payés pour leur participation.

"Pour finir, mois de 5% des gens qui ont décidé de participé à ce programme d'études de marché étaient des adolescents. Tous avec un accord parental."

Contenu sponsorisé