Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Bitfi n'est plus impossible à pirater

Bitfi a annoncé qu'il n'allait plus décrire son service comme "impossible à pirater".

Le portefeuille de bitcoin a reçu le soutien de John McAfee, créateur du logiciel antivirus McAfee, mais la compagnie a publié un communiqué confirmant son nouveau statut suite à la sortie de preuve montrant que sa sécurité avait été compromise.

Avant, Bitfi promettait jusqu'à 250 000 dollars à tous ceux qui réussiraient à les pirater, disant que la somme serait remise si les pirates parvenaient à supprimer les bitcoins de son portefeuille.

McAfee assure que cela tenait toujours mais le professeur Alan Woodward, un expert en cybersécurité à l'université de Surrey, a réfuté cet argument.

"La sécurité peut être complexe et le grand public attend que les vendeurs disent la vérité," a t-il déclaré sur la BBC. "Cependant, il y a certains signaux qui devraient immédiatement faire sonner la sonnette d'alarme. Le pire est quand un vendeur assure que quelque chose est impossible à pirater comme Bifti l'a fait. Rien n'est impossible à pirater."

Plus tôt cette année, Google avait banni la publicité pour les cryptomonnaies sur ses plateformes.

Le géant américain a annoncé son plan pour modifier son approche avec la publicité en interdisant les campagnes promotionnelles pour les ICO (initial coin offerings) et les échanges de bitcoin, ainsi que les portefeuilles numériques.

Avant cela, le milliardaire américain Bill Gates avait assuré que les cryptomonnaies tuaient les gens "d'une façon assez directe".

Le fondateur de Microsoft, qui a tourné son attention vers le travail philanthropique ces dernières années, a fait cette déclaration en référence à la façon dont les monnaies numériques, comme le bitcoin, sont utilisées pour acheter des drogues potentiellement dangereuses.

Contenu sponsorisé