Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

La reconnaissance faciale est intrinsèquement biaisée

Un haut dirigeant de Google a admis que la reconnaissance faciale était "intrinsèquement biaisée".

Diane Greene, directrice du cloud computing de la compagnie, a reconnu que la technologie n'avait pas encore "la diversité nécessaire", peu de temps après que le logiciel d'Amazon a identifié à tort 28 membres du congrès comme suspects de la police.

"Nous devons être vraiment prudents sur la façon dont nous utilisons cette technologie," a admis Greene sur la BBC. "Nous réfléchissons vraiment sérieusement. Le côté humain de l'IA n'a pas la diversité nécessaire et les données elles-mêmes seront intrinsèquement biaisées. Tout le monde travaille pour comprendre cela."

Greene a ensuite expliqué que, bien que les entreprises de technologie cherchent à bien faire concernant la reconnaissance faciale, elles doivent également rester prudentes.

"Je pense que tout le monde veut bien faire. Je suis sûre qu'Amazon veut bien faire aussi. Mais c'est une nouvelle technologie, c'est une technologie très puissante," a t-elle ajouté.

La reconnaissance faciale de Google a également provoqué une polémique dans le passé, comme en 2015 lorsqu'elle a identifié un couple de personnes noires comme des "gorilles". Google a par la suite présenté ses excuses.

Contenu sponsorisé