Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

La proposition pour reconnaître les robots en tant que personnes critiquée

Plus de 150 experts dans les domaines de la robotique, du commerce, du droit, de l'éthique et de l'intelligence artificielle issus de 14 pays différents ont signé une lettre ouverte qui s'en prend à une récente proposition du Parlement européen qui accorderait aux machines intelligentes le statut de personne.

Le gouvernement pense que la mesure permettra de trouver plus facilement qui est responsable lorsqu'un robot se rebelle, mais les experts estiment qu'il est bien trop tôt pour considérer les robots comme des personnes.

Selon Gizmodo, le soutien de l'UE a débuté l'année dernière, lorsque le Parlement européen a proposé la création d'un statut juridique spécial pour les robots.

Cependant, les experts soutiennent que cette législation empêcherait en fait les fabricants de robots à être responsables de leurs actions.

"Un statut juridique pour un robot ne peut pas provenir du modèle pour les personnes physiques, puisque le robot aurait alors des droits humains, comme le droit à la dignité, le droit à son intégrité, le droit à être rémunéré ou le droit à la citoyenneté, confrontant alors directement les droits de l'homme," ont expliqué les signataires. "Cela serait en contradiction avec la Charte des droits fondamentaux et la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales de l'Union Européenne."

"Le statut juridique pour un robot ne peut pas provenir de l'entité juridique non plus, puisque cela implique l'existence de personnes humaines derrière la personne morale pour la représenter et la diriger. Et cela n'est pas le cas pour un robot."

Contenu sponsorisé