Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Facebook va éliminer les contenus extrémistes

Facebook s'apprête à combattre les contenus encourageant "la colère et la haine" suite à une pression d'un annonceur important.

Après qu'Unilever, qui fabrique des biens pour des marques comme Dove et Persil, ait menacé un boycott de la publicité sur le site, le réseau social a promis d'éliminer les contenus extrémistes et a décrit le pression mise sur eux comme "une bonne chose".

"Nous pensons que l'engagement d'un si grand annonceur est une très bonne chose," a déclaré Adam Mosseri, directeur du fil d'actualités à Facebook. "C'est à nous de répondre à leurs attentes mais nous louons cette annonce."

Sa collègue Campbell Brown a souligné les étapes que Facebook a déjà effectuées pour orienter les fil d'actualités vers la qualité et les posts personnels plutôt que vers les nombreux posts des entreprises.

"Je pense que le travail que nous avons annoncé pour mener vers la qualité est un grand pas dans cette direction, et nous en avions l'intention," a t-elle ajouté. "Nous avons pris la position que toutes les news n'étaient pas créées équitablement."

Keith Weed, le directeur général du marketing à Unilever, avait critiqué les réseaux sociaux pour avoir échoué à s'attaquer aux enjeux importants et avoir "créé des divisions".

"C'est dans l'intérêt de l'industrie des médias numériques d'écouter et d'agir sur cela avant que les spectateurs, les annonceurs et les éditeurs partent," a t-il déclaré.

Contenu sponsorisé