Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Microsoft révèle que des hackers russes, chinois et iraniens ciblent les élections présidentielles américaines

Des hackers liés à la Russie, à la Chine et à l'Iran cibleraient l'élection présidentielle américaine de 2020 selon Microsoft.

En 2016 déjà, lors de la précédente élection présidentielle, des pirates russes avaient troublé la campagne du parti démocrate.

La compagnie américaine a déclaré qu'il était « clair que des groupes d'activité étrangers avaient redoublé d'efforts » afin de cibler les campagnes présidentielles des deux concurrents que sont Donald Trump et Joe Biden.

Dans un communiqué, Microsoft ajoute que des hackers du groupe russe Strontium ont ciblé plus de 200 organisations, dont la majorité a des liens avec les partis politiques. Selon le géant américain, certains partis anglais ont aussi été visés mais Microsoft n'a pas précisé lesquels.

Tom Burt, qui est en charge de la sécurité chez Microsoft, a expliqué : « Tout comme en 2016, Strontium cible les campagnes électorales afin de récupérer les identifiants et de compromettre les comptes, tout cela afin de récolter des données mais aussi de perturber le bon fonctionnement des opérations ».

Contenu sponsorisé