Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

L'Inde bannit TikTok et 58 autres applications chinoises

L'Inde vient de bannir TikTok, l'application la plus populaire du moment, ainsi que 58 autres applications chinoises après la mort de 20 soldats de l'armée indienne lors d'un affrontement à la frontière sino-indienne.

Selon le Ministère de l'information et de la technologie indien, les applications bannies sont « préjudiciables à la souveraineté et l'intégrité de l'Inde, à la défense, à la sécurité de l'état et à l'ordre public ».

Par ailleurs, le pays a aussi interdit l'utilisation d'applications mobiles appartenant à des grands groupes chinois, comme WeChat, Weibo, l'équivalent de Twitter en Chine ou encore Mi Video. Cependant, il n'a pas été révélé si cette interdiction allait s'appliquer aux personnes ayant déjà téléchargé ces applications. Ce qui est sûr, c'est qu'Apple et Google devront retirer ces applications de leur plateforme.

En juin dernier, des troupes chinoises et indiennes ont échangé des coups de feu au niveau de la frontière de l'Himalaya. L'Inde, après cet affrontement, a demandé de boycotter les produits chinois.

Nikhil Gandhi, le directeur de TikTok en Inde, a déclaré après que le réseau social a été accusé de partager des informations au gouvernement chinois : « TikTok continue de respecter la vie privée des utilisateurs et respecte les lois indiennes. La firme n'a jamais divulgué d'informations au gouvernement chinois ».

Contenu sponsorisé