Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Mark Zuckerberg réagit au scandale Cambridge Analytica

Mark Zuckerberg est "vraiment désolé" suite au scandale Cambridge Analytica.

Facebook a été accusé de ne pas avoir informé ses utilisateurs que les données de leur profil ont pu être obtenues et conservées par Cambridge Analytica.

Le célèbre réseau social a déjà confirmé avoir bloqué la firme et enquête sur ce qu'il s'est passé. Cependant, la compagnie basée à Londres n'a pas encore supprimé les informations obtenues.

"C'est un grave abus de confiance, et je suis vraiment désolé que cela soit arrivé," a déclaré Zuckerberg sur CNN.

Ce dernier assume la responsabilité de ce qu'il s'est passé, mais assure que Facebook allait "apprendre" de ses erreurs et s'efforcer de corriger ce qui s'est mal passé.

"J'ai démarré Facebook et au bout du compte, je suis responsable de ce qu'il se passe sur notre plateforme," a t-il écrit sur sa page Facebook. "Je suis concentré à faire ce qu'il faut pour protéger notre communauté. Si ce problème spécifique impliquant Cambridge Analytica ne devrait plus arriver avec les nouvelles applications aujourd'hui, cela ne change pas ce qui est arrivé dans le passé. Nous allons apprendre de cette expérience pour encore plus sécuriser notre plateforme et rendre notre communauté plus sûr pour tout le monde dans le futur."

"Je veux remercier tous ceux qui continuent de croire en notre mission et qui travaillent pour bâtir cette communauté ensemble. Je sais que cela prend plus de temps que prévu pour corriger tous ces problèmes, mais je vous promets que nous faisons face à cela et que nous construisons un meilleur service sur le long terme."

Mark Zuckerberg, fait face à une pression grandissante afin qu'il se confie sur le comportement récent du réseau social.

Adam Schiff, démocrate le plus haut placé dans l'House Intelligence Committee aux Etats-Unis, pense que Zuckerberg devrait être forcé de répondre aux questions sur ce problème.

"Je pense que ce serait bénéfique qu'il témoigne devant les comités de contrôle appropriés," a t-il déclaré. "Et pas seulement Mark mais les autres PDG des grandes entreprises qui opèrent dans ce domaine."

L'ancien candidat à la présidence Marco Rubio a déclaré sur NBC que certaines entreprises de technologie agissent d'une manière qui suggère qu'elles pensent être au-dessus des régulateurs.

Il a expliqué que la croissance de ces entreprises montre qu'elles n'ont pas toujours été tenues responsables de certains de leurs comportements.

"Leur croissance a été beaucoup plus rapide que leur capacité de mûrir sur le plan institutionnel sur certains des défis dont elles font face," a indiqué Rubio.

"Je pense que parfois, ces compagnies grandissent tellement vite et ont une si bonne presse qu'elle se croient invincibles et pensent que peut-être, elles sont au-dessus des lois qui s'appliquent pour tous les autres."

Contenu sponsorisé