Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

L'UE demande aux réseaux sociaux d'agir contre les contenus extrémistes

L'UE demande aux réseaux sociaux d'agir contre les contenus extrémistes

L'Union Européenne a donné trois mois à Google, YouTube, Facebook et Twitter pour prouver qu'ils agissent contre les contenus extrémistes.

La Commission Européenne a demandé aux réseaux sociaux d'être prêts à enlever ces contenus, comme des discours haineux ou de la propagande pour l'Etat islamique, en moins d'une heure après qu'ils aient été prévenus. Si ils échouent à atteindre cet objectif, il y aura des sanctions.

"Même si plusieurs plateformes ont retiré plus de contenus illégaux que jamais, nous avons encore besoin de réagir plus vite contre la propagande terroriste et les autres contenus illégaux, qui sont une menace sérieuse à la sécurité et aux droits fondamentaux de nos citoyens," a déclaré Andrus Ansip, commissaire numérique, au Guardian.

Contenu sponsorisé