Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Le Samsung Odyssey pas vendu en Europe

Le Samsung Odyssey ne sera pas vendu en Europe.

L'entreprise a dévoilé ce qui est présenté comme le meilleur casque Windows Mixed Reality, mais s'il sera mis en vente aux Etats-Unis le mois prochain, d'autres continents ne pourront pas l'acheter.

Un porte-parole de Samsung n'a pas voulu expliquer pourquoi l'appareil ne sera pas vendu en Europe.

L'Odyssey possède des écrans OLED haute-résolution de 1440x1600, un champ de vision de 110 degrés et des écouteurs intégrés. Il sera vendu 499 dollars (soit environ 420 euros) à partir du 6 novembre prochain.

Plus tôt cette semaine, les casques Windows Mixed Reality de Microsoft sont sortis, avec des offres de Dell, HP, Lenovo et Acer actuellement disponibles.

Le mois dernier, Samsung a révélé développer un logiciel de réalité virtuelle pour aider à diagnostiquer des patients avec des problèmes de santé mentale.

Le géant de la technologie s'est associé avec le Gangnam Severance Hospital pour travailler sur des outils de réalité virtuelle qui pourraient aider à diagnostiquer des patients atteints de problèmes mentaux. Ils se concentreront sur la thérapie cognitive pour aider à la prévention du suicide ainsi qu'à l'évaluation psychologique.

Samsung prévoit d'utiliser son casque Gear VR, la montre connectée Gear S3, l'application S Health et l'assistant virtuel Bixby.

Cela arrive après que Medibank ait lancé un logiciel de réalité virtuelle utilisé dans les hôpitaux australiens pour aider les patients à vivre des situations sociales qu'ils manquent en étant hospitalisés.

"Les patients longtemps hospitalisés souffrent souvent de solitude et d'isolation car ils n'ont pas accès à la communauté," a déclaré le neuropsychologue et neuroscientifique Sami Yamin. "Nous avons vraiment dû penser à ce que des patients pouvaient raisonnablement faire. Quelque chose de relativement passif mais qui donne quand même le sentiment de communauté, afin que des personnes blessées à la colonne vertébrale et qui ne peuvent pas beaucoup bouger sous le cou, puissent être capables d'apprécier l'expérience."

Contenu sponsorisé