Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Une superbactérie touche la Station spatiale internationale

Les scientifiques de la NASA ont trouvé une superbactérie dans la Station spatiale internationale (ISS) qui pourrait être contagieuse.

Une nouvelle étude a révélé que des échantillons d'une bactérie résistante à plusieurs antibiotiques ont été trouvés à bord de l'ISS. Et si la bactérie n'a rendu aucun astronaute malade pour le moment, les auteurs du rapport estiment qu'il est très probable que cela arrive.

L'étude a été publiée dans BMC Microbiology la semaine dernière et a été écrite principalement par des membres du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, qui est géré par le California Institute of Technology, en prolongement de leur travail en cours sur les superbactéries dans les stations spatiales.

En janvier, la même équipe avait publié une recherche qui analysait les échantillons prélevés sur la surface de l'ISS en 2015, où ils ont trouvé plus de 100 gènes bactériens connus pour rendre la bactérie résistante aux antibiotiques.

Selon Gizmodo, la nouvelle étude a pour but de découvrir la dangerosité de la souche de la bactérie, connue sous le nom de 'Enterobacter bugandensis', sur la santé humaine. Ils ont estimé que la souche avait 79% de chance de causer une maladie.

Si personne à bord de l'ISS a été infecté, l'Enterobacter bugandensis est connue pour causer le sepsis, une réponse immunitaire trop radicale aux infections qui peut être mortelle, chez les nouveaux-nés et les personnes âgées, ainsi qu'aux personnes avec un système immunitaire faible. Cela pourrait présenter un risque avec la résistance accrue aux antibiotiques.

"Qu'un pathogène opportuniste comme l'Enterobacter bugandensis cause une maladie ou non, cela dépend de plusieurs facteurs, notamment environnementaux," a déclaré Kasthuri Venkateswaran, un des auteurs de l'étude. "Des études in vivo plus poussées sont nécessaires pour discerner l'impact, comme la microgravité et des facteurs liés au vaisseau spatial, que cette bactérie peut avoir sur la pathogénicité et la virulence."

Contenu sponsorisé