Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Des inventeurs ont développé un robot cueilleur de choux-fleur

Des inventeurs ont développé un robot cueilleur de choux-fleur

Des inventeurs à l'université de Plymouth ont développé un robot cueilleur de choux-fleur.

Le GummiArm a été créé dans l'établissement éducatif du sud ouest pour compenser le manque de personnel des fermes dans les Cornouailles.

Ce robot fonctionne en utilisant des capteurs et des caméras pour repérer si un chou-fleur est prêt à être cueilli. Il utilise ensuite un bras mécanique à pince, similaire à celui d'une personne, pour le récolter sans abîmer le légume.

"Beaucoup de producteurs sont très inquiets de savoir où ils vont trouver des travailleurs manuels à prix raisonnable, et à juste titre," a expliqué le Dr Martin Stoelen de l'université de Plymouth. "La récolte manuelle représente aussi une grande partie de leurs coûts totaux, souvent jusqu'à 50%, donc il est très important de chercher à s'occuper de cela, particulièrement dans le contexte du Brexit."

"Les coûts de récolte peuvent monter jusqu'à 40% des couts de production des brassicas et le travail qualifié pour récolter devient de plus en plus difficile à obtenir, particulièrement avec le Brexit qui se rapproche à grande vitesse," a ajouté David Simmons, directeur général de Riviera Produce, qui travaille également sur le projet. "Dans un marché du travail très compétitif où nos clients réclament de la nourriture pas chère, les coûts de récolte sont en perpétuelle augmentation. La récolte par robot a le potentiel d'augmenter la productivité et de contrôler les coûts."

Les robots ont été programmés pour cueillir seulement les choux-fleur qui sont mûrs.

"J'essaye de développer un tout nouveau système de mécanisation agricole basé sur des petits appareils intelligents," a partagé le professeur Simon Blackmore, qui a développé le robot. "Nous développons des lasers de désherbage, des applicateurs par gouttelettes où 100% des produits chimiques vont sur la feuille visée, des récoltes sélectives où nous pouvons évaluer le produit au moment de la récolte."

La technologie est encore en cours de développement mais elle pourrait être lancée dans les deux prochaines années.

Contenu sponsorisé