Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Les robots sexuels pourraient tuer

Les robots sexuels pourraient tuer des gens selon un expert en cybersécurité.

Des chercheurs en intelligence artificielle ont prévenu les gens possédant un robot sexuel que ceux qui se connectent à internet peuvent augmenter les risques de sécurité et ont appelé le gouvernement à interdire les robots armés.

"Les hackers peuvent pirater un robot ou un système robotique et avoir un contrôle total des connexions, bras, jambes et autres outils attachés comme dans certains cas, des couteaux ou des appareils de soudage," a déclaré au Daily Star Nicholas Patterson, conférencier en cybersécurité à l'université Deakin à Melbourne.

"Souvent ces robots peuvent peser plus de 90 kilos et être très forts. Une fois le robot piraté, le hacker a un contrôle total et peut donner lui des instructions."

"La dernière chose que vous voulez est que l'un de ces hackers aient le contrôle d'un de ces robots. Une fois piratés, ils peuvent être utilisés pour réaliser des actions physiques pour un scénario favorable ou pour causer des dégâts."

Les chercheurs de cette nouvelle tendance ont découvert des failles de sécurité avec des sex-toys bluetooth que les hackers peuvent contrôler d'un endroit éloigné.

"Les développements technologiques signifient que nous sommes en chemin vers un monde dans lequel il sera possible de décoder le processus mental des gens et de manipuler directement les mécanismes du cerveau pour être à la base de leurs intentions, leurs émotions et leurs décisions. Un monde où les individus peuvent communiquer avec d'autres par la pensée et où les systèmes informatiques puissants liés directement aux cerveaux des gens facilitent leurs interactions avec le monde, améliorant grandement leurs capacités mentales et physiques."

"Les possibles avantages cliniques et sociaux des neuro-technologies sont immenses. Pour les récolter, nous devons guider leur développement d'une façon qui respecte, protège et active ce qu'il y a de meilleur dans l'humanité."

Contenu sponsorisé