Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Google supplie l'UE d'ouvrir iMessage d’Apple

Google supplie l'UE d'ouvrir iMessage d’Apple

Google s'est tourné vers l'Union européenne dans l'espoir de forcer Apple à ouvrir son système iMessage.

La plateforme de messagerie n'est actuellement disponible que sur les appareils Apple, tels que les iPhones, les iPads et les MacBooks, et prend en charge des services "enrichis" qui sont rapidement devenus des incontournables pour ses utilisateurs, tels que les réactions, les accusés de lecture et la prise en charge des médias par glisser-déposer. Google a lancé ses propres services de communication riche (RCS) pour les appareils Android, qui offrent les mêmes fonctionnalités que la plateforme de son concurrent, et s'est efforcé de faire de son service le service par défaut pour tous les utilisateurs de smartphones en se tournant vers l'UE pour obtenir de l'aide.

Selon le Financial Times, Google a écrit au commissaire européen chargé des marchés internationaux, Thierry Breton, conjointement avec Vodafone, Orange, Deutsche Telekom et Telefonica, en affirmant qu'iMessage était un service de verrouillage, ce que la nouvelle loi sur les marchés numériques (DMA) interdit.

Le texte est le suivant : "Il est primordial que les entreprises puissent atteindre tous leurs clients en tirant parti de services de communication modernes dotés de fonctions de messagerie enrichies. Avec iMessage, les utilisateurs professionnels ne peuvent envoyer des messages enrichis qu'aux utilisateurs d'iOS et doivent s'en remettre aux SMS traditionnels pour tous les autres utilisateurs finaux."

Contenu sponsorisé

Articles liés