Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Guardiola va devoir vendre en janvier

Pep Guardiola devra vendre s'il souhaite recruter un défenseur central en janvier prochain.

Le coach de Manchester City a volé vers les Maldives pour de courtes vacances en famille à la suite de la défaite choquante de son équipe contre les Wolverhampton Wanderers (2-0), ce qui avait provoqué la descente de la City dans le classement de premier league.

Guardiola a de quoi réfléchir avant le prochain jeu le 19 octobre à Crystal Palace, la partie défense de son équipe n'offrant pas beaucoup de preuves allant en la faveur d'une amélioration, et le défenseur de l'Argentine Nicolas Otamendi était à nouveau le coupable principal contre l'équipe de Nuno Espirito Santo.

John Stones reviendra sur le terrain contre les Eagles mais le vrai problème demeure le vide qui doit être comblé après le départ en convalescence d'Aymeric Laporte, dont l'opération du genou le gardera hors-jeu jusqu'en mars prochain.

Guardiola aurait été "irrité" par ses employeurs et leur refus d'accepter une offre de 80 millions de livres de la part de Leicester City pour Harry Maguire, qui a éventuellement été transféré vers Manchester United cet été.

City avait déjà un défenseur central en moins après que Vincent Kompany avait décidé de quitter l'Etihad à la fin de la saison dernière.

City aurait demandé à récupérer de bons défenseurs avant que la fenêtre de transfert n'ouvre à nouveau en janvier prochain, et l'argent n'est certainement pas un problème.

Cependant, l'équipe est déjà pleine à craquer pour les 17 places étrangères que les règles autorisent, donc un joueur devrai plier bagages pour compenser.

Ceci pourrait être résolu très facilement si les géants allemands Bayern Munich viennent à nouveau proposer 130 millions de livres pour l'ailier Leroy Sane, qui continuent de se remettre lentement mais surement après une lésion ligamentaire subie durant leur victoire contre Liverpool à Wembley.

City a les jeunes Eric Garcia et Taylor Harwood-Bellis qui attendent dans les ailes défensives, ce qui sous-entend qu'Otamendi a des raisons d'avoir peur pour la fenêtre de janvier...

Contenu sponsorisé