Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Les téléviseurs intelligents collecteraient vos données

Une nouvelle étude de l'Université de Princeton a révélé que les téléviseurs connectés à Internet - qui permettent aux utilisateurs d'accéder à des plateformes de streaming comme Netflix - utiliseraient des détecteurs permettant de recueillir les données des utilisateurs.

Dans un email adressé à nos confrères de The Verge, Arvind Narayanan - professeur agrégé d'informatique à Princeton - a déclaré: ''Si vous utilisez un téléviseur Roku ou Amazon Fire TV, sachez il y a de nombreuses entreprises qui peuvent dresser une liste assez complète de ce que vous regardez.

"Il y a très peu de surveillance ou de sensibilisation vis-à-vis de leurs pratiques, et on ignore tout des entités auprès desquelles ces données sont par la suite vendues".

Par ailleurs, il convient de souligner que les prix les moins chers de ces téléviseurs dits ''intelligents'' sont subventionnés par la publicité ciblée, un principe auquel les utilisateurs consentent, en théorie, au moment où ils installent leurs appareils.

Les chercheurs ont trouvé jusqu'à 69% de traqueurs sur les téléviseurs Roku et 89% sur les appareils Amazon Fire, avec des données allant du type d'appareil et de la ville, au réseau Wi-Fi, sans oublier le numéro de série de l'appareil.

Arvind Narayanan a ajouté : "Certaines de ces entreprises [utilisant ce type de détecteurs] sont bien connues, comme Google, tandis que beaucoup d'autres sont des entreprises relativement obscures et parfaitement inconnues du grand public''.

Un porte-parole de Google a déclaré, en réponse aux propos tenus par le professeur: ''Comme d'autres diffuseurs, les développeurs d'applications de téléviseurs intelligents peuvent utiliser les services publicitaires de Google pour afficher des publicités en fonction de leur contenu, et nous avons aidé à concevoir des lignes directrices de l'industrie à cet égard , qui permettent aux utilisateurs de vivre une expérience soucieuse du respect de leur vie privée.

"Selon les préférences de l'utilisateur, le développeur peut partager des données avec Google qui correspondent aux données utilisées pour les annonces publiées via les applications mobiles ou sur le web".

Contenu sponsorisé