Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Mark Zuckerberg face à une pression grandissante

Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, fait face à une pression grandissante afin qu'il se confie sur le comportement récent du réseau social.

Facebook a été accusé de ne pas avoir informé ses utilisateurs que leur profil de données a pu être obtenu et conservé par Cambridge Analytica. Le réseau social a déjà confirmé qu'il avait bloqué la firme, alors qu'il enquête pour savoir ce qu'il s'est passé. Cependant, Cambridge Analytica n'a pas encore supprimé les informations.

Adam Schiff, démocrate le plus haut placé dans l'House Intelligence Committee aux Etats-Unis, pense que Zuckerberg, l'un des hommes les plus riches du monde, devrait être forcé de répondre aux questions sur ce problème.

"Je pense que ce serait bénéfique qu'il témoigne devant les comités de contrôle appropriés," a t-il déclaré. "Et pas seulement Mark mais les autres PDG des grandes entreprises qui opèrent dans ce domaine."

L'ancien candidat à la présidence Marco Rubio a déclaré sur NBC que certaines entreprises de technologie agissent d'une manière qui suggère qu'elles pensent être au-dessus des régulateurs.

Il a expliqué que la croissance de ces entreprises montre qu'elles n'ont pas toujours été tenues responsables de certains de leurs comportements.

"Leur croissance a été beaucoup plus rapide que leur capacité de mûrir sur le plan institutionnel sur certains des défis dont elles font face," a indiqué Rubio.

"Je pense que parfois, ces compagnies grandissent tellement vite et ont une si bonne presse qu'elle se croient invincibles et pensent que peut-être, elles sont au-dessus des lois qui s'appliquent pour tous les autres."

Contenu sponsorisé