Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Lewis Hamilton : 'On m'avait averti de ne pas soutenir Colin Kaepernick'

Lewis Hamilton a révélé qu'il regrettait de ne pas s'être exprimé au sujet de Colin Kaepernick et qu'il avait été averti de ne pas le soutenir.

Le pilote Mercedes a connu un premier Grand Prix animé en Autriche après avoir récolté une pénalité avant la course puis une autre durant la course. Le Britannique a bien passé la ligne de départ, en deuxième position, derrière Valtteri Bottas mais ce dernier a perdu deux positions pour avoir percuté Alexander Albon en fin de course.

Avant la course, la majorité des pilotes a mis un genou à terre pour dénoncer le racisme. Cependant des pilotes comme Max Verstappen, Charles Leclerc, Kimi Räikkönen, Daniil Kvyat, Carlos Sainz et Antonio Giovinazzi n'ont pas fait ce geste.

Hamilton a compris leur choix et a avoué qu'il avait été inspiré par l'ancien joueur de NFL, Kaepernick, qui avait dénoncé le racisme en mettant un genou au sol en 2016.

Il a expliqué : « C'était un geste très fort. Peu de temps après, il a perdu son travail alors qu'il était un grand athlète. J'ai discuté avec lui, il y a quelques années, après le Grand Prix des Etats-Unis. On m'a dit de me taire et de ne pas le soutenir, ce que je regrette bien sûr. En cette période il est important pour moi de jouer mon rôle ».

Hamilton avait vivement critiqué les autres pilotes pour leur silence concernant la mort de George Floyd mais tous les pilotes ont décidé de porter un tee-shirt avec l'inscription « End Racism ».

Il a partagé : « Je suis très reconnaissant que certains pilotes aient mis un genou à terre. C'est un message fort mais cela ne changera pas le monde. C'est un problème bien plus grand que cela ».

Contenu sponsorisé