Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Les États-Unis ne suivent pas la montée du tourisme international

Les États-Unis ne suivent pas la montée du tourisme international.

Tandis que le reste du monde constate une augmentation du tourisme en provenance de pays étrangers, les États-Unis ne semblent pas suivre cette tendance malgré le fait que ses 50 états reçoivent un grand nombre de touristes chaque année.

Une étude a découvert que 1,3 milliard de personnes dans le monde avaient visité des pays étrangers en 2017, et pourtant les États-Unis "ne bénéficient pas encore de cette tendance".

Les auteurs de cette étude ont partagé: "Blâmez le dollar fort ou bien les procédures d'obtention de visa de plus en plus difficiles, mais les chiffres ne mentent pas. Tandis que des endroits comme le Canada et le Royaume-Uni accueillent des touristes en masse, les États-Unis reçoivent de moins en moins de visiteurs. Même les étudiants internationaux ne s'y rendent plus autant, et les universités américaines constatent une baisse de 4% de leurs candidats internationaux depuis l'année scolaire 2017-2018."

L'étude a aussi révélé que beaucoup de gens provenant de pays anglophones se rendent aux États-Unis.

L'étude ajoutait: "Les pays anglophones sont des fournisseurs de tourisme majeurs pour les États-Unis: l'Irlande et la Jamaïque ont envoyé plus de 1,200 visiteurs aux États-Unis sur 10,000, et plus de 6 millions de résidents Britanniques ont voyagé vers les États-Unis entre 2017 et mi-2018. Les touristes asiatiques s'y sont aussi rendus énormément puisque le Japon, la Chine, et la Corée du Sud font tous partie du top cinq des pays visiteurs.

La Chine est par ailleurs un cas très intéressant. Bien que 4,3999,250 touristes représentent déjà un nombre important, ce dernier devrait augmenter considérablement dans les années à venir. Tandis que seulement 7% des citoyens chinois ont un passeport, ils représenteront un quart des voyages internationaux d'ici 2030."

Contenu sponsorisé