Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

La Suisse offre de l'argent aux pirates qui parviennent à pirater son système de vote en ligne

Le gouvernement Suisse offre de l'argent à quiconque peut pirater son système de vote en ligne.

Le gouvernement Suisse autorisera bientôt ses citoyens à voter en ligne lors de prochaines élections, et afin de s'assurer que personne ne peut pirater le système en question, une fausse élection a été crée avec de l'argent à la clé pour quiconque parviendra à trouver la faille du programme.

Quiconque s'inscrit pour le 'Public Intrusion Test' (PIT) (test d'intrusion publique), y compris les gens qui ne sont pas des citoyens suisses, seront autorisés à pirater le système de vote en ligne en toute légalité et pourront même publier leurs trouvailles, du moment qu'ils respectent les termes et conditions mentionnés dans le code de conduite du test.

Selon The Verge, un total de 150,000 francs suisses (£115, 661) pourra être remporté, tandis que des prix individuels s'étendront de 30,000 à 50,000 francs suisses (£23,132 - £38,554) pour quiconque réussit à découvrir "une manipulation de vote indétectable."

Cependant, le prix tombe à 20,000 francs suisses (£15,421) pour les manipulations de vote qui peuvent être détectées par un auditeur, tandis que les violations de la vie privée du côté du serveur permettront le gain de 10,000 francs suisses (£7,711), et la corruption de vote - telle que des urnes détruites - sera récompensée par 5,000 francs suisses (£3,855).

En bas de l'échelle, d'autres types d'intrusions dans le serveur seront récompensées par 1,000 francs suisses (£771) et les participants pourront obtenir 100 francs suisses (£77) lorsqu'ils trouveront des codes qui vont à l'encontre des meilleures pratiques de sécurité.

Le test aura lieu du 25 février au 24 mars, ce qui est la durée normale d'un vote fédéral suisse. Après cela, la Suisse a l'intention d'ouvrir le vote en ligne dès octobre prochain.

Contenu sponsorisé