Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

L'application TBH critiquée

La nouvelle application TBH, dont raffolent les adolescents, a été critiquée par des spécialistes de la santé mentale.

Facebook vient juste de racheter les droits de cette application qui a été lancée cet été et qui compte déjà plus de 2,5 millions d'utilisateurs quotidiens. Mais ce système, qui consiste à répondre à des sondages comme "Qui a le plus de chance de devenir Président ?" en choisissant entre quatre personnes de son réseau d'amis, est contesté par des psychiatres qui pensent qu'elle pourrait créer encore plus de division entre les gens.

"Vous n'affirmerez pas que vous pouvez soigner le cancer sans preuves. Ils devraient reconnaître que les problèmes de santé mentale sont sérieux et ils devraient l'approcher avec rigueur," a déclaré John Torous, co-directeur du programme de psychiatrie numérique au Beth Israel Deaconess Medical Centre.

"Il semblerait que l'application pourrait aider tous ceux qui vont déjà bien plutôt que la minorité qui ne va pas bien. Elle pourrait juste accentuer les différences de statuts sociaux, de confiance et d'assurance entre les jeunes," a ajouté Simon Leigh, un économiste de la santé qui a étudié les applications de santé mentale.

Cependant, le co-fondateur de TBH Nikita Bier pense que l'application va aider à éradiquer les harcèlements en ligne en enlevant l'anonymat.

"Si nous améliorons la santé mentale de millions d'adolescents, c'est un succès pour nous," a t-il déclaré à TechCrunch. "Récolter beaucoup d'argent, c'est secondaire pour nous. Le but est de rendre cette génération plus heureuse."

TBH, qui a été créée pour des jeunes entre 13 et 18 ans, n'est pour le moment disponible qu'aux Etats-Unis et a été conçue pour que seuls des sondages positifs puissent être demandés.

Contenu sponsorisé