Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Les passagers aériens préfèrent payer la compensation carbone que les impôts

Une étude menée par l'Université de Colombie-Britannique auprès de 1 800 personnes, en partenariat avec le Environmental Defence Fund des États-Unis - une organisation non gouvernementale agissant dans le domaine de la protection de l'environnement - a révélé que les passagers aériens sont prêts à payer des frais visant à réduire les émissions de leurs vols s'ils savent que leur argent sera directement utilisé pour réduire les émissions de carbone afin de lutter contre le changement climatique.

David Hardisty, coauteur de l'étude, a déclaré: "Avec les impôts, on a l'impression qu'on fait payer les gens pour rien, alors qu'en payant la compensation carbone, les gens se disent: "Bien sûr, nous payons, mais on sait plus ou moins où notre argent ira, et c'est pour le bien-être de l'environnement", c'est ce que les gens veulent''.

Par ailleurs, en 2017, il a été révélé que Boeing comptait parmi les rares constructeurs aéronautiques à plancher sur les avions sans pilote.

Mike Sinnett, vice-président du développement de produits chez Boeing et lui-même pilote, a déclaré : "Les éléments de base de la technologie sont clairement disponibles. Boeing cherche à faire un essai avec un simulateur cet été, et à l'utiliser dans de vrais avions l'année prochaine. J'embarquerai abord d'un avion l'année prochaine, qui sera piloté grâce à l'intelligence artificielle, qui prendra les décisions qui normalement reviennent aux pilotes''.

Contenu sponsorisé