Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Les applications de rencontre doivent prouver qu'elles sont sûres pour les mineurs

Les applications de rencontre, y compris Tinder et Grindr, doivent désormais prouver qu'elles sont sûres pour les enfants.

Les applications de rencontre en ligne doivent désormais expliquer au gouvernement quelles démarches elles entreprennent pour protéger les enfants sur leurs sites, après qu'une enquête a conclu que les mineurs risquent d'être exploités sexuellement lorsqu'ils réussissent à contourner le formulaire de vérification d'âge.

Selon le compte rendu du Sunday Times, 30 cas de viols sur mineur ont été les sujets d'enquêtes judiciaires depuis 2015, après que les victimes en question ont contourné la vérification d'âge pour faire croire à l'application qu'ils avaient 18 ans.

Le rapport révèle également 60 autres délits sexuels sur mineurs - y compris des sollicitations, des enlèvements et de violentes aggressions - commis grâce à des services de rencontre en ligne.

Le secrétaire de la culture Jeremy Wright a déclaré: "L'enquête a à nouveau prouvé que les entreprises de technologie en ligne doivent faire plus pour protéger les enfants.

"J'ai l'intention de demander à Tinder et Grindr quelles mesures ont été mises en place pour protéger les enfants, y compris en vérifiant leur âge."

"Si je ne suis pas satisfait par leur réponse, je me réserve le droit d'engager des mesures judiciaires."

Selon Jeremy Wright, la nouvelle législation qui prendra effet en avril et requiert que les sites de pornographie utilisent une technologie de vérification d'âge pourrait à présent s'appliquer aux applications de rencontre.

Par ailleurs, une porte-parole de Tinder a déclaré que la plateforme utilisait des outils automatiques et manuels et "dépensait des millions de dollars par an" pour éviter et bannir les utilisateurs mineurs.

Et dans son communiqué au Sunday Times, Grindr a déclaré: "Tout rapport d'aggression sexuelle ou d'autre comportement illégal est troublant à nos yeux et représente aussi une claire violation des termes de notre service.

"Notre équipe essaye constamment d'améliorer les outils digitaux et humans de l'application afin d'éviter et de bannir les utilisateurs mineurs."

Contenu sponsorisé