Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Google poussé à abandonner son moteur de recherche censuré

Google a été poussé à abandonner son moteur de recherche censuré pour le Chine.

La célèbre compagnie travaille actuellement sur un projet nommé 'Dragonfly' qui serait une version censurée du moteur de recherche de Google, développée avec l'aide du gouvernement chinois et qui bloquerait des termes comme "droits de l'homme" et "religion".

Cependant, dans une lettre publiée en ligne, 60 employés de Google ont déclaré que ce projet ne ferait qu'aider la surveillance d'état et ont demandé que le projet soit annulé. Leur appel a été soutenu par Amnesty International, qui estime que cela est en désaccord avec les valeurs de la compagnie.

Selon la BBC, Dragonfly "permettrait la censure" et aiderait la campagne de désinformation du gouvernement chinois.

"Dragonfly en Chine établirait un dangereux précédent lors d'une période politique explosive, qui rendrait difficile à Google de refuser des concessions similaires pour d'autres pays," ont écrit les employés. "Nous sommes opposés aux technologies qui aident les puissants à oppresser les vulnérables, où que ce soit."

Anna Bacciarelli, chercheuse en technologie pour Amnesty International, a expliqué que le personnel de Google ne veut pas faire partie d'un plan qui amènera encore plus de censure en Chine.

Google a refusé de répondre à la lettre et a expliqué que son travail avec la Chine pour le moteur de recherche était "exploratoire".

Contenu sponsorisé