Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

YouTube va préserver la santé mentale des modérateurs

YouTube a fait un changement dans sa politique qui verra les modérateurs, qui sont engagés pour trouver et supprimer des contenus inappropriés et violents, ne travailler que quatre heures par jour afin de protéger leur santé mentale contre ce qu'ils pourraient voir.

La directrice générale Susan Wojcicki a déclaré au festival South by Southwest à Austin, Texas cette semaine que la compagnie allait engager 10 000 personnes supplémentaires dans l'équipe de modération pour aider à combattre ce problème, ainsi que pour s'assurer que les modérateurs reçoivent "des bénéfices de bien-être".

"C'est un réel problème et j'ai moi-même passé beaucoup de temps à regarder ces contenus ces dernières années. C'est très difficile," a t-elle expliqué.

Il avait été révélé que plusieurs employés engagés par les réseaux sociaux comme YouTube et Facebook pour modérer les contenus quittaient leur travail moins d'un an après avoir commencé, à cause de l'impact psychologique.

En décembre dernier, une femme travaillant à Facebook avait assuré qu'elle devait vérifier jusqu'à 8000 posts par jour avec peu de formation sur comment gérer la détresse causée par ces contenus, qui peuvent inclure des images et des vidéos horribles comme des violences sexuelles sur enfants, des violences sur animaux, des meurtres et des suicides.

Le professeur Neil Greenberg du Royal College of Psychiatrists a déclaré que les gens travaillant comme modérateurs pouvaient devenir traumatisés par ce qu'ils voyaient et pouvaient, dans certains cas, développer un trouble de stress post-traumatique.

"C'est un premier pas positif de YouTube, une prise de conscience que cela peut être toxique," a t-il déclaré à BBC News. "Les superviseurs ont besoin d'une sensibilisation à la santé mentale. Ces problèmes grandissants doivent être traités rapidement avec notamment une thérapie cognitive axée sur le traumatisme."

Contenu sponsorisé