Veuillez activer JavaScript pour profiter pleinement des fonctionnalités de GMX.

Mel C parle de ses troubles alimentaires

Mel C parle de ses troubles alimentaires

Melanie Chisholm, de son vrai nom, a souffert de troubles alimentaires à des commérages réguliers sur le fait qu'elle n'était pas assez douée pour faire partie des Spice Girls. Elle était caractérisée comme celle qui ne savait ni danser, ni chanter, et qui finalement ne faisait rien de plus que de rester derrière les autres. Très touchée par les critiques, la chanteuse ne mangeait plus correctement. Ces attaques constantes ont ainsi mené à ces troubles. Elle a révélé : "Je ne mangeais pas correctement et j'étais obsédée par le sport parce que je voulais mériter tout ce succès qui m'arrivait... Pour être une pop star, il fallait que je sois parfaite". C'est justement cette silhouette sportive et élancée qui lui a valu son surnom de "Sporty Spice" dans le girls band. "La sous-alimentation et le sport étaient ma manière d'atteindre la perfection. Je ne mourrais pas de faim, mais je ne me nourrissais pas correctement. Je pense que pendant toutes ces années avec les Spice Girls, c'est l'adrénaline qui me faisait tenir. Dieu seul sait comment j'ai fait pour traverser ça. Jusqu'au jour où mon corps a tout simplement dit stop". En 2000, constamment à fleur de peau, Mel C ne pouvait plus continuer le train de vie qu'elle subissait. "Je pensais que je devenais folle, que je ne pouvais plus faire face à ce que j'étais devenue. Je suis allée voir mon généraliste et pour la première fois j'ai assumé haut et fort ce qu'il m'arrivait. Il m'a tout de suite rassurée, il m'a dit que nous devions en priorité nous occuper de soigner ma dépression, et à ce moment-là un énorme poids s'est enlevé de mes épaules" continue-t-elle.

La chanteuse a révélé dans "Mad World" de Bryony Gordon (Le Telegraph) qu'elle a pu compter sur le soutien de sa famille quand elle a été diagnostiquée dépressive. "Je me sentais tellement soulagée de voir que ce dont je souffrais portait un nom, que ça pouvait être soigné !" . Elle a ensuite suivi un traitement anti-dépressif et de nombreuses thérapies pour retrouver la forme. Elle continue aujourd'hui encore de voir un acupuncteur, ce qui l'a beaucoup aidée pendant sa convalescence.

En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier les paramétrages de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’optimiser votre visite et de réaliser des statistiques d’audience. En savoir plus.